JOURS DE FRANCE

Jour de Chance

Certaines pièces, parmi la constellation de pin's émis de 1989 à 1992, ont atteint une très grande notoriété dans la sphère des amateurs.
C'est de l'une d'entre elles qu'il est question ici. Ce pin's est connu de tous les spécialistes, célèbre par son sujet, la qualité d'ensemble de l'objet, la reconnaissance unanime de son fabricant et sa rareté puisqu'il est annoncé pour un tirage limité à 1000 exemplaires.

J'ai connaissance de son existence et de sa représentation depuis une vingtaine d'année et cependant je ne l'ai tenu en main que très récemment, après en avoir fait l'heureuse et inespérée acquisition. Il s'agit d'une des plus belles réalisations en émail grand feu de ce fabricant inspiré et exigeant qu'est Démons & Merveilles. Il figure donc en bonne place désormais dans ma collection en comblant le vide d'une pièce majeure très représentative de l'ensemble.

Deux facteurs principaux conditionnent à mes yeux la réussite ou l'échec de l'objet pin's, sa particularité est d'être une image en réduction qui doit obéir aux règles esthétiques du domaine.
Le dessin, la disposition et l'équilibre des composantes de l'image doit, malgré la petitesse de l'objet, capter le regard et susciter un attrait visuel immédiat. Périlleux exercice.
En deuxième lieu la qualité de réalisation fait la différence, les choix de couleurs est très important, celui des émaux en découle, la finition, le polissage donnent la précision du trait, la lisibilité finale.
C'est donc tout un savoir-faire qui entre en jeu dans cette entreprise et je n'ai pas peur d'affirmer que Démons & Merveilles est à citer en exemple dans ce domaine.
La plupart des pièces de ce fabricant portent la marque de cette maîtrise totale du sujet, le pin's Jours de France en est un vibrant exemple.


La palette d'émaux pastels composant cette petite miniature est l'aspect le plus remarquable de cette pièce mythique. Elle évoque la touche chromatique particulière des magazines glamours parisiens.

Pour bien mesurer le fossé séparant les diverses productions regroupées indistinctement sous le terme "pin's" je vous propose la reproduction d'une copie du Jours de France qui se passe de commentaires.
Démons & Merveilles fut un fabricant abondamment copié, on ne prête mais aussi on n'emprunte qu'aux riches, mais ce sont surtout les visuels qui furent reproduits, quelquefois maladroitement, la qualité de fabrication, elle, restant hors d'atteinte des plagiaires.
J'en fournirai quelques exemples sur ce site.



SAGGAY a bénéficié du talent et du trait des nombreux dessinateurs professionnels à l'origine de ses productions, son mérite fut de restituer avec beaucoup de fidélité le style et la personnalité de chacun, mais il n'a pas fait preuve de la créativité et de la science de l'image de Démons & Merveilles ou du médailler Arthus Bertrand.
Les concepteurs de pin's chez Arthus Bertrand rivalisent d'inventivité et de goût avec ceux de D & M, indéniablement, mais l'option zamac/émail de synthèse retenue les élimine de mon périmètre de collection.

 


 

Date de dernière mise à jour : 11/10/2014