De quel genre votre pin's ?

De quoi parle-t-on ?

 

Il est très fréquent lorsque l'on parcourt les petites annonces des sites de ventes aux enchères de trouver la formulation suivante : "vend pin's genre SAGGAY" ou " vends pin's genre Démons & Merveilles". Outre le fait de faciliter la proposition de l'objet par les moteurs de recherche, cette mention rassure l'éventuel acheteur sur le niveau de qualité et l'attrait visuel de sa future acquisition.

La terminologie " finition Arthus Bertrand" ou "qualité Arthus Bertrand" définit de façon générique un pin's de type zamac, le genre SAGGAY ou Démons & Merveilles caractérise un style très précis de rendu, deux techniques émail grand feu mais différentes, une "patte" fabricant qui rend le produit reconnaissable entre mille. D'autres manufacturiers de pin's ont repris les caractéristiques de mes deux émailleurs préférés lors du traitement de certaines de leurs commandes. Quelques belles réussites viennent donc semer le trouble dans nos certitudes de collectionneurs, je vous en propose quelques exemples qui méritent le qualificatif d'archétypes SAGGAY et Démons & Merveilles.

Suivez le guide ...

Le genre SAGGAY

Voici cinq pièces extraites de ma collection qui ne sont pas des SAGGAY, mais qui pourraient passer pour, tant elles font preuve d'un air de famille.

genre-saggay-1-1.jpg
Le style SAGGAY c'est un certain art de la découpe, de la légèreté même pour les pièces de taille importante, des émaux à tonalités dominantes assez foncées, et le fameux cloisonnement anodisé noir, véritable marque de fabrique, qui donne ce rendu si personnel, cette grande lisibilité, et qui a permis à SAGGAY de rendre très fidèlement le trait des nombreux dessinateurs de bande dessinée mis à contribution.

SAGGAY, c'est aussi le pin's noir et blanc, fort à propos pour rendre le dessin d'auteurs comme Hugo Pratt, Jean Giraud, Tardi, Comes ou Varenne.

Si je devais retenir un pin's non SAGGAY plus SAGGAY que nature, ce serait ce petit bijou de Traits de génie, association de promotion et de défense des chevaux de trait. Ce pin's n'est pas signé et pourtant ses créateurs auraient mérité une petite postérité.

genre-saggay-2.jpgexiste aussi en blanc

traits-de-genie-2.jpg

Le genre Démons & Merveilles

Cinq autres exemples pour caractériser cette fois-ci le style Démons & Merveilles sans toutefois en porter la signature.

genre-d-m-1.jpg

Ces cinq pièces répondent aux critères définissant une réalisation Démons & Merveilles, tout d'abord l'épaisseur de la matrice qui apporte le poids et la rigidité de l'objet, la qualité de moulage de cette matrice, le cloisonnement est très précis et étudié pour une restitution parfaite du sujet après le polissage. Les mises en couleurs sont choisies et Démons & Merveilles s'est fait une spécialité des émaux lamés ou pailletés. Tous les types de finitions sont présents chez D&M mais pour moi les plus représentatifs sont métal brut ou argenture. Le refus du clinquant est permanent chez ce fabricant, la dorure ne s'utilise qu'à bon escient, lorsqu'elle sert la nature du sujet, cet état d'esprit a marqué l'histoire du pin's, à tel point que cette image de marque fait référence désormais.

Plus qu'un genre, Démons et Merveilles a déposé tous les fondamentaux à partir desquels ses concurrents ont tenté une riposte, les leçons furent bien apprises comme le prouvent les imitations que l'on rencontre régulièrement, mais c'est un bonheur de voir rejaillir ce savoir-faire sur la profession.

Je retiendrai une pièce très connue pour en terminer avec ce petit hommage, qui n'a pas le Saint Cyr sur mer dans sa collection ou ses échanges ? Ce très bel essai anonyme aurait pu sortir des cartons de D&M, il en a le signalement.

genre-d-m-2.jpg

Démons & Merveilles ne produit plus de pin's aujourd'hui, l'entreprise s'est recentrée sur la production de figurines para-BD et de gadgets issus des licences Warner de la firme. Elle a obtenu la collaboration d'un très grand modéliste de bande dessinée : Michel AROUTCHEFF, ce qui confirme le degré d'exigence de cette société dans ses entreprises.

 

berliet.jpg


 

Date de dernière mise à jour : 03/12/2014