Demain j'arrête


Il fallait bien aborder cette face cachée de SAGGAY, ce Mister Hyde, évoquer cet alter ego que bien des indices nous permettent de considérer comme un autre enfant des mêmes parents : Demain j'arrête.
Nous pourrions tenir le même discours avec Encore merci dont la signature prend forme de message.

Est-ce la concience d'entreprendre dans un contexte à risques, sans aucune garantie de pérennisation du projet qui a poussé le fondateur  SAGGAY à conjurer les vents contraires en baptisant avec humour ses autres enfants Demain j'arrête et Encore Merci ?

Personnellement je le pense, je crois cette personne suffisamment nantie d'audace pour avoir bravé aussi ouvertement  les règles établies, de discernement pour en anticiper la fin prématurée et d'humour pour en rire d'avance.


Nous savons maintenant que SAGGAY s'est fait très discret dans l'histoire du pin's, ses options commerciales assez marginales l'ont conduit à cultiver le mystère et à dissimuler les diverses facettes de ses activités.
On peut affirmer avec certitude que Demain j'arrête fut une deuxième ( ou une première ) incarnation de SAGGAY, et si les pièces produites sous cette signature sont rares elles marquent néanmoins le paysage de l'épinglette par leur originalité et leur très belle facture.

La production Demain j'arrête se scinde en deux thématiques majoritaires :

Tout d'abord quelques très belles pièces dédiées au cinéma et à des célébrités ( Ray Charles, Miles Davis, Salvador Dali, Martin Luther King ), démarche proche de celle de Démons et Merveilles, ces pièces sont assez recherchées et furent répertoriées dans l'Argus du Pin's, preuve de leur belle notoriété.

 

 

Charlie

Charlie MINGUS

 

Fats

FATS WALLER

 

 

D'autre part des séries affirmant un caractère artisanal, d'inspiration ethniques, d'un rendu assez unique basé sur les techniques fondamentales de l'émaillage par cuisson. Admirez la force esthétique de ces véritables petits bijoux qui restituent parfaitement bien l'esprit du sujet.

 


Si les SAGGAY sont signés d'un numéro de téléphone à 8 chiffres, années 80 obligent, le 94 90 57 11, les Demain j'arrête le sont aussi ! quelle coïncidence ! et c'est le 94 32 42 20.
Je ne serais pas étonné si on identifiait deux anciens numéros du Var.

Je pense avoir l'occasion dans le futur de découvrir de nouvelles créations Demain j'arrête, même si ces pièces circulent peu, c'est le genre de réalisations qui s'identifient au premier coup d'oeil et c'est un plaisir toujours renouvelé d'en débusquer une parmi les myriades de pin's encore proposés aujourd'hui.

 

CHE GUEVARA

Comme pressenti j'ai pu récemment découvrir un Demain j'arrête, inédit dans la série des personnages célèbres que je vous ai présenté. J'ai identifié au premier coup d'œil l'origine de cette pièce, le style Demain j'arrête est particulièrement bien adapté au traitement du sujet, fameux entre tous, puisqu'il s'agit du portrait emblématique de Che Guevara mondialement plébiscité.

Ce pin's reprend une des photos les plus célèbre au monde, cette photo a une histoire que je vous invite à découvrir en cliquant sur l'image.

 

che-3.jpgLa photo d'Alberto Korda, du 20 mars 1960.

 

J'ai tout récemment trouvé une deuxième version de ce pin's, de taille plus réduite et de même qualité de fabrication, non signée. Les voici toutes deux reproduites ci-dessous.

 

che-1.jpg

 

La "postérisation" de l'image, avec des aplats contrastés bien délimités, conserve et même augmente la force expressive du portrait, c'est le pin's que l'on attendait pour relayer l'impact suggestif de cet icône révolutionnaire.

 

che-2.jpg

 

Désormais trois versions de dimensions différentes pour ce classique appelé à inspirer les émetteurs de pin's, une troisième mouture encore plus petite et non signée toujours dans le même traitement et la même qualité.

 

3 che

 

 che-5.jpg

 


 

Date de dernière mise à jour : 17/07/2016